Un nouveau magazine digital pour le retour à l’essentiel

Un nouveau magazine digital pour le retour à l’essentiel

logo LJM avec slogan

Paris, le 3 novembre 2015 – Emmanuelle Veil crée le journal minimal qui s’inspire du mouvement minimaliste dont la devise est LESS IS MORE (moins, c’est plus).

Né aux Etats-Unis dans les années 1960 en réaction aux excès de la société de consommation, le minimalisme prône le retour à l’essentiel. Son père spirituel est l’architecte Mies van Der Rohe, ancien directeur du Bauhaus, dont la devise fut adoptée par beaucoup d’artistes. Ce mouvement est aujourd’hui en plein essor partout dans le monde et dans tous les domaines : culturel, économique, politique, social, agricole, technologique… Aux Etats-Unis, on s’arrache aujourd’hui les livres des minimalistes Tim Ferriss ou du blogger Léo Babauta, tandis qu’en France, par son aspect épicurien et positif, il séduit de plus en plus de citoyens sensibles à l’écologie mais qui ne se reconnaissent pas forcément dans la radicalité austère de la décroissance.

Emmanuelle Veil est journaliste spécialiste des questions de société et historienne de formation. Auteur de plusieurs ouvrages, intervenante à l’Institut européen de journalisme (Paris), elle fait ses armes à L’Express avant de rejoindre Charlie Hebdo en 2001 pour 8 ans. Puis en 2011, elle lance le magazine satirique Siné Mensuel en tant que rédactrice en chef.

Avec son équipe, elle travaille sur ce projet de presse depuis trois ans :
« nous souhaitons proposer des choses de l’ordre du sensible : du son, de l’image, la vidéo… Le fait d’être sur Internet laisse la place à ce type d’expérimentations. Le journal sera gratuit, et sans publicité » Emmanuelle Veil cite l’anthopologue Marcel Mauss « Le modèle économique du journal repose sur le principe du don, ce mode d’échange entre les humains qui ‘vise davantage à être qu’à avoir’. »

 

Le lancement de ce nouveau mag en ligne découle d’un quadruple constat :

  1. La croissance économique sur laquelle reposent nos sociétés semble détruire plus de richesses qu’elle n’en crée.
  2. Son antidote, la décroissance, peine à séduire les citoyens dans la mesure où elle est synonyme de déclin.
  3. L’information en continu, partout et tout le temps, produit à la fois de la « mal-info » et de l' »infobésité ».
  4. L’actuelle crise de la presse ne signifie pas que les journaux vont disparaitre mais qu’ils doivent s’adapter.

Le projet est soutenu par le Ministère de la Culture, la Région Ile-de-France, la Mairie de Paris (il a reçu le label « Paris pour le Climat »), le Fonds de dotation Agnès b. et un financement participatif citoyen lancé sur Ulule.

 

Découvrez ses pages sur teaserHD3voletsdef

#VIVONSLEGER #MNML

Nous vous donnons rendez-vous

Au 100, dimanche 8 novembre, pour la journée portes ouvertes autour du journal minimal, dans le cadre du mois de l’ESS. L’occasion de découvrir les œuvres minimales retenues lors de l’appel à projet « pour vivre heureux vivons léger ». Entrée libre, de 10h à 17h au 100 rue de Charenton (Paris 12e)

Les commentaires sur cet article sont clos

Ils aiment Terre Majeure

Contact

TERRE MAJEURE

Communication and press relations agency

11 rue Guynemer - 94300 Vincennes - France

Sophie FREDERIC - Founder of Terre Majeure

Mail : s.frederic@terremajeure.com

Tel. : +33(0)620 341 216

Copyright 2017 Terre Majeure – Agence de communication responsable et relations presse · RSS Feed